Vente en ligne de matériel de randonnée, trekking, trail, running,ski de rando,course à pied,alpinisme,fast hiking et marche nordique...

Tour du Bassin Minier

Chez Horizons Nature, notre motivation première c’est de vous équiper au mieux pour que vous réalisiez vos projets dans des conditions optimales.

Ainsi nous sommes ravis de vous voir aller au bout de vos rêves et revenir enchantés par votre cession de Randonnée, votre Trek ou votre Compétition.

Nous avons souhaité, au travers de la rubrique « Vos Expérience » partager vos plus beau récits histoire, un moyen aussi de découvrir d’autres choses et pourquoi pas vous donner des idées pour vos futures escapades.

Pour cette première contribution, Alain Thiroux a souhaité vous faire découvrir le bassin minier de notre région. Nous le remercions de nous faire partager son périple et vous souhaitons autant de plaisir à la lecture de son récit qu’il a eu à l’accomplir ;)

 

Ceci est la première étape d’un tour qui me conduira je ne sais ou et durera je ne sais combien de temps.
Le principe était de partir de mon domicile et de repartir à chaque nouvelle étape du point d’arrivée de la précédente.
Pour l’instant je suis dans le Nord Pas de Calais, le réseau de transports en commun est dense, ce sont donc des randonnées à la journée.
Le trajet emprunte des GR et des GRP, j’édite des feuilles de route à partir du site Géoportail à l’échelle 1/16000 pour me repérer.

Épisode 1, les infos pratiques :

  • Parcours : GRP Tour du Bassin Minier Boucle 3
  • Trajet : Douai/Lens
  • Date : 26/12/1011
  • Distance : 36 km
  • Durée : 7h30 de marche
  • Heure de départ de Douai : 07h30
  • Heure de retour en train : 17h00 (¾ d’heure de trajet via Arras)

Départ de Douai vers Flers et le parc Fenain que l’on longe par la droite, puis on entre dans une petite cité d’où l’on ressort par une voyette située entre 2 maisons, mais sans balisage clair ce n’est pas évident.
Ensuite on traverse Lauwin Planque avec un arrêt devant l’église pour admirer un grand hêtre pourpre remarquable planté en 1884, le village est une succession de petites rues en tous sens.
Plus loin une autre voyette rejoint Esquerchin, après le cimetière on emprunte un chemin pavé C’est maintenant la plaine nue et venteuse (nous sommes en Décembre !) sans arbres, que l’on traverse sur 6 km environ avec le terril de Ste Henriette dit ‘’le pointu’’ en ligne de mire.
Arrivé à Hénin Beaumont l’ambiance change avec les grands magasins, l’autoroute A1, le TGV qui fait un bruit d’enfer à chaque passage (pauvres riverains !), une petite route rejoint Drocourt avec l’immense terril plat de la cokerie et les premiers corons de la journée.
Le site de la cokerie a été réaménagé en ‘’parc des iles’’, ces iles sont de grands cercles de pierres ayant chacune un thèmes différent, un circuit de promenade les longe, en réalité tout est abandonné, il n’y a pas d’eau autour des iles, aucun entretien, des détritus un peu partout, beaucoup de dégradations, bref c’est un immense terrain vague dont les entrées sont interdites aux véhicules à l’aide de tas de terre, en fait des gens du voyage avaient peut-être investi les lieux, et on les a probablement éloignés de la sorte, bref ce devait certainement être un beau projet sur le papier, (projet qui n’a pas été gratuit !!!) .
Autour du site on trouve des gens du voyage, et à la sortie côté Rouvroy une dizaine de caravanes à l’état d’épaves avec des cheminées qui fument, des enfants et des chiens qui jouent dans la boue, une vielle gitane, plus vraie que nature me dit bonjour en souriant, alors qu’un peu plus loin je rencontrerai des joggeurs hyper équipés dernier cri qui ne détournent même pas le regard en me croisant !!!
Puis un ancien cavalier (petite voie ferrée) reconverti en chemin de randonnée rejoint Méricourt en longeant la cité de Nouméa puis la cité du Maroc, bref ; des kilomètres de corons…..
On passe devant le magnifique terril pointu de Méricourt dit ‘’le bossu’’ car un petit cône à côté du cône principal lui donne un air de bossu.
Un rond point avec une chapelle dédiée à Ste Barbe annonce le début d’une piste cyclable, probablement encore un ancien cavalier, qui conduit à la sortie d’Avion après avoir longé le centre d’entrainement des joueurs de foot du RC Lens, c’est l’immense site de la Gaillette avec au moins une dizaine de terrains de foot !!!
Puis on accède au parc de la Glissoire, un ancien site industriel reconverti dans les années 70 en un grand jardin public de 70 hectares avec de nombreux étangs et allées, le terril des Pinchonvalles, situé dans le parc et aménagé également, permet d’avoir une vue panoramique de l’ensemble ainsi que de l’agglomération Lensoise jusqu’aux crêtes de l’Artois avec le mémorial de Vimy et Notre Dame de Lorette au fond, ce parc est très agréable.
Puis on rejoint la gare et retour vers Douai en passant par Arras.
C’est un circuit urbain au début puis campagnard et beaucoup de corons sur la seconde partie avec de plus ou moins bonnes surprises !!

Alain Thiroux

À suivre…

Plan GRP Tour du bassin minier (Cliquez pour agrandir)

Écrit par

Gérant du magasin Horizons Nature Manu pratique depuis plus de 20 ans la Rando principalement en montagne. Il est aussi passionné de trail running depuis 10 ans après avoir gouté aux joies de la course sur route : semi, marathons et du triathlon.

Pas encore de commentaire.

Laisser un message

Message